Depuis quelques jours, Le Pulsar, la nouvelle attraction de Walibi, d'un investissement de 8,5 millions d'euros ferme assez fréquemment. 


 « On peut parler de maladie de jeunesse », confirme Marie-France Adnet, porte-parole de Walibi. « Les ingénieurs doivent s’atteler régulièrement à faire des réglages. En effet, certaines applications technologiques connaissent des bugs, et nous devons alors prendre le temps de les comprendre pour assurer à terme une exploitation optimale du Pulsar. A chaque fermeture, même minime, nous devons revérifier que tout est en ordre au niveau de la sécurité en effectuant des tests à vide. Cela prend parfois du temps… »Mais, on nous certifie que la sécurité des visiteurs est assurée en permanence lorsque l’attraction est accessible au public. « Ce sont souvent des détails auxquels nous devons remédier et qui poussent à fermer l’attraction. »


Le parc reçoit aussi de nombreuses plaintes chaque jour de la part des visiteurs venus expressément pour cette nouvelle attraction unique au monde. 


Marie-France Adnet relativise : « Nous enregistrons environ 8 plaintes par jour et proposons alors parfois des entrées à 50 % en guise de compensation. Mais, il faut savoir que nous essayons de faire en sorte que nos visiteurs puissent profiter de l’attraction à un moment de la journée. Par exemple, nos ingénieurs travaillent dessus le matin et nous l’ouvrons alors l’après-midi.» Ainsi, plus de 178.000 visiteurs ont déjà pu, malgré tout, tester le « Pulsar ».

Source : WalibiBE/Lesoir

Enregistrer un commentaire

Fourni par Blogger.