Interview avec Fabrice Baudin l’un des responsable technique du parc Le Pal.



Photo => Fabrice Baudin

Seb : Bonjour Fabrice.
Fab : Bonjour Sébastien.
Seb : On va commencer par une petite présentation. Quel est ton rôle au sein du parc ? Comment es-tu rentré au Pal ? Quelle est ta carrière dans ce parc ?
Fab : Je suis responsable technique, responsable de la maintenance au sein du parc. Ça fait, maintenant, à peu près 20 ans. J’ai une formation en bac électrotechnique une formation des techniciens supérieurs en électronique. Puis j’ai continué mon cursus et je suis rentré en apprentissage BTS dans ce parc qui m’a accueilli.
Seb : Est-ce que tu aimes travailler dans ce parc ? (rire)
Fab : Oui bien sûr. On a un métier qui est ludique et dans un environnement exceptionnel surtout dans notre parc qui a un zoo magnifique et on peut faire des promenades merveilleuses. C’est un contexte de travail qu’on ne peut retrouver nulle part ailleurs.

























































Photos du zoo

Seb : Très bien. Vu que tu es responsable technique. Quelles sont les grandes étapes de la maintenance ? Que faites vous pendant que le parc est fermé ?
Fab : La maintenance dans un parc d’attractions c’est beaucoup de contrôles, on est dans le domaine du transport de personnes, beaucoup de vérifications tous les jours.
L’hiver on fait beaucoup de préventifs, de l’amélioratif et du neuf. Le préventif c’est ce qu’on est en train de faire en ce moment sur le tigre de sibérie (par exemple) : démontage de pieces, remplacement de pieces, on contrôle nos pièce, on fait de la CND (contrôle non destructif des pièces) c’est-à-dire qu’on va chercher des défauts de nos pièces qu’on ne trouve heureusement que rarement. Tout ce préventif pour faire une bonne saison tranquillement et faire une maintenance de l’ordre du visuel ou du graissage lors de la saison.

On fait également de l’amélioratif : on va améliorer le poste de travail des opérateurs, éliminer les petits problèmes au cours de la saison, des problèmes d’ergonomie ou de conforts des visiteurs ou autres. On va suivre toutes les nouvelles technologies pour garantir une sécurité importante dans nos installations. Nos attractions sont très vieilles, nos visiteurs le voient, certains manèges datent de 1981. Ces vieilles attractions ne stagnent pas. Tous nos manèges évoluent, on les maintient et on les fait évoluer avec les nouvelles technologies actuelles et les nouvelles sensibilisations à la sécurité qu’on écoute partout et on y est très sensible, on réagit en fonction de ce qu’il se passe autour de nous. On travaille avec l’organisme de contrôle qui est le TUV et qui a une grosse expérience dans tous ces contrôles, ils ont des connaissances qu’on retrouvait en Allemagne depuis longtemps qu’on ne trouvait pas en France. Ça c’est l’hiver.

L’été on fait essentiellement du contrôle. Un peu de correctif On a un parc logistique qui fait 45 hectares. Il n’y a pas que les attractions, on fait la maintenance de nos batiments éclairages, ça nous prend aussi beaucoup de temps. Ça nous occupe tout l’été. On a parfois des surprises, l’été dernier on a eu une surprise on a pris notre dernier manège mack qui est un splash batlle. On a fait une saison avec mais nos canons ont vieillit on pensait pouvoir tenir 2 saisons aisément et en fait il a fallu faire des entretiens des canons sans que les visiteurs s’en aperçoivent.


Photos : Chassis du Tigre de Sibérie

Seb : Est-ce que ce sont les constructeurs qui vous fournissent les pièces détachées ou ce sont d’autres fournisseurs ?
Fab : On a les constructeurs et d’autres fournisseurs. On est dans une région assez riche surtout en mécanique. On a des fabriquants qui nous font des axes avec tous les plans avec les tolérances des constructeurs. On a des intervenants sur l’hydraulique, en mécanosoudure, tous les assemblages soudées sur les attractions demandent un contrôle et un suivi spécifique. Chez nous on n’a pas de soudeur en métier. On fait appelle à des entreprises extérieures avec des personnes qui sont qualifiés dans leur travail. On fait appelle aussi à des entreprises extérieures dans le bâtiment, dans la menuisierie, maçonerie, dans la charpente (dans tous les corps de métier qui interviennent au sein du parc).
On travaille beaucoup aussi avec les constructeurs.

Seb : Comme tu l’as dis dans un parc la maintenance est rigoureuse et complexe puisqu’on trouve des systèmes hydrauliques, pneumatiques, magnétiques et justement quels sont les éléments importants pour un coaster ?
Fab : Le rail déjà (rire). Techniquement il y a des calculs de charge de passages de train.
Une particularité quand il y a plusieurs trains. Une mise en sécurité très importante, il y a tout un automatisme qui est derrière ; entre chaque train il y a un espace pour empêcher que 2 trains se percutent. Cet automatisme va s’assurer qu’entre chaque train il y a un espace de freinage. Cette gestion des zones sur un grand huit est très importante puisque ce sont elles assurent que 2 trains ne vont pas se rencontrer. C’est un élément important quand il y a plusieurs trains comme Azteka, le Twist. Quand il y a qu’un seul train il n’y a pas de gestion de zone. Le train fait son circuit et il revient en gare et c’est fini comme le Tigre de Sibérie. On a les mêmes sécurités de zone sur un Flum que sur un Twist ou un Azteka.
Plusieurs types de freins soit à aimant permanent soit mécanique.
Le système anti roll back qui empeche de revenir en arrière en cas de rupture de chaine.
Photo L’anti roll back du twist

Seb : Quelle est la consommation d’un coaster en terme d’énergie ?
Fab : Alors un coaster dépense beaucoup pour monter. On déplace des trains lourds donc l’ordre de 30KW voir plus. Mais ça reste quand même ponctuel sur un tour qui va durer 2 minutes la montée du lift  va durer 20 secondes. On n’est pas toujours en pleine énergie pendant tout le cycle.
Ça dépend de coasters. Le disque du soleil  un peu plus gros consommateur de coaster car il est motorisé en permanence sur le circuit. D’ailleurs un disko est un très bon coaster niveau sensation. Beaucoup de personnes l’appréhendent car ils pensent qu’ils vont avoir mal au cœur vu qu’il tourne mais comme le diamètre de la périphérie est tellement grande que la sensation de rotation est vite oubliée.
Seb : Merci pour ce petit détail de Pub (rire)
Fab : Non mais il faut le vendre (rire) c’est un très bon coaster.

Seb : On va passer à des choses un peu plus fun maintenant (rire et rire de Fabrice).
Pourquoi avoir choisi les chaises volantes ?
Fab : Je ne suis pas décideur dans le choix du manège. Cependant les chaises volantes c’est quelque chose d’incontournable dans un parc d’attractions et en thématisation ça va être tout simplement magnifique. Il y a un gros travail de thématisation qui va être fait sur le parc qui va nous rapporter une image et je pense que les incontournables doivent être dans un parc. Les chaises volantes peuvent être faites en famille et ça se rapproche de la philosophie du parc. On se rapproche d’un symbole traditionnel très « frenchi », j’ai vu une partie de la thématisation et ça vaudra le coup d’œil, je vous laisse voir les photos qui seront diffuser par le Parc.
Seb : En tout cas la construction a déjà commencé.

petites photos exclusives qui viennent tout droit du chantier


Fab : Et en plus elle est déjà prête dans les ateliers de Zierer.
Seb : Oui effectivement ça été confirmé par le directeur d’exploitation.
Fab : Qui pourra en dire plus dans une prochaine interview.
Seb : Quelle est ton attraction préférée au sein du Pal ?
Fab : C’est le rapido. Je ne sais pas pourquoi mais j’adore cette attraction. C’est mon coup de cœur.
Seb : Et dans tous les parcs que tu as pu faire ?
Fab : C’est le silver star de Europapark. Tout simplement exceptionnel, une douceur et des airtimes.
Seb : As-tu une anecdote à nous raconter ?
Fab Non je n’en ai pas trouvée (rire).
Seb : Merci pour ton interview et à une prochaine fois.
Fab : Pas de problème.

Un grand merci à Seb, de la page "Parc d'attractions pour tous" qui travaille en collaboration avec nous, pour cette belle interview spéciale pour Coaster-Actus, merci aussi à la direction du parc LE PAL.

Enregistrer un commentaire

Fourni par Blogger.